Holmqvist Karin Brunk

Villa Bonita- Karin Brunk Holmqvist




Villa Bonita 

 

 

 

 

Villa Bonita - Karin Brunk HolmqvistRésumé éditeur :
A 57 ans, Bonita a mis depuis presque toujours sa vie entre parenthèses pour s’occuper de sa mère malade. Malheureusement, depuis quelque temps, l’état de la vieille femme s’est largement dégradé et les sorties de Bonita se résument aux ravitaillements à la supérette locale. Jusqu’au jour où Doris, son ancienne voisine et amie d’enfance, revient s’installer dans la maison juste en face. Doris a décidé de quitter la grande ville et d’opter pour un travail à domicile. Mais ses missions professionnelles ne semblent pas claires et ses deux patrons encore moins. Poussée par la curiosité, elle se met en tête de découvrir ce qui se cache sous ce business douteux. Et si Bonita pouvait l’aider ? Les deux amies sont se lancer dans une enquête détonante qui les mènera bien plus loin de ce qu’elles avaient escompté… A la Villa Bonita, la vie va de nouveau résonner…


L'avis de Delphine  :
Les romans de Karin Brunk Holmqvist sont de véritables friandises que l'on déguste avec un plaisir monstrueux.
Deux « anciennes» amies, que la vie a séparé, vont se retrouver bien que tout semble les opposer, elles vont très vite retrouver leur complicité d'enfance. Ces retrouvailles vont transformer leurs vies à un point qu'elles étaient loin d'imaginer.

Dans ce roman, on retrouve toute la tendresse que l'auteure a pour ses personnages, des situations cocasses et rocambolesques, mais cette fois-ci, il y a peut-être plus de gentillesse, de dévouement et de sensibilité. Certaines situations ont un petit air de déjà lu, mais Bonita et Doris sont si attachantes qu'on n'y attache aucune importance. Au fil des pages, on va les voir se transformer, revivre, s'épanouir et surtout s'amuser, à partir du moment où la tornade Doris apparaîtra, le lecteur n'aura plus de répit et suivra ces deux femmes dans toutes leurs péripéties.

Même si j'ai beaucoup aimé suivre les aventures des deux amies, j'avoue avoir pris un plaisir monstrueux à lire celles des deux patrons de Doris, blaireaux finis, ces deux hommes pensent être des hommes d'affaires alors qu'en fait, ils sont ce qui se fait de plus stupides, et c'est savoureux !

C'est vrai que Villa Bonita est un peu en dessous des autres, mais il y a tellement de gentillesse et de sensibilité dans ces pages qu'on y retrouve le plaisir de changer d'air le temps d'un livre.


L'avis de Montse :
Pour ce troisième roman paru en France, Karin Brunk Holmqvist nous propose le portrait de deux femmes à l’aube de la soixantaine.
D’un côté, Bonita qui a passé sa vie à s’occuper de sa mère malade, sa vie sociale est réduite à néant, les seules sorties qu’elle s’autorise sont les courses alimentaires…
De l’autre, Doris partie faire sa vie à Malmö, un travail de bureau, un mariage mais lorsque ces deux derniers périclitent, elle décide de revenir s’installer dans la maison familiale à Ystad. Enfants, ces deux-là étaient inséparables mais la distance a coupé les liens. Elles vont devoir réapprendre à se connaître et raviver leur amitié.

Une fois de plus, Karin Brunk Holmqvist nous entraine dans une comédie désopilante. Certaines situations sont des plus rafraichissantes, on prend plaisir à suivre les deux amies dans leurs délires.
L’auteure fait preuve de beaucoup de tendresse vis-à-vis de ses personnages et c’est touchant de voir Bonita s’ouvrir enfin à la vie.
Les deux patrons de Doris pour son travail à domicile sont d’une bêtise crasse mais ils nous offrent tout de même quelques scènes assez drôles.

Après Aphrodites et vieilles dentelles et Colza Mécanique, j’étais curieuse de découvrir ce que nous réservait K.B. Holmqvist et même si j’ai apprécié ma lecture, je l’ai trouvé légèrement en dessous que les précédents au niveau de l'humour et des situations rocambolesques.

Mais Villa Bonita reste une jolie histoire qui se lit le sourire aux lèvres et nous prouve, s’il en était encore besoin, qu’il n’y a pas d’âge pour oser, pour changer, pour s’épanouir, pour profiter pleinement de la vie tout simplement…

Villa Bonita - Parution mai 2018. Éditions Mirobole
Traduction : Carine Bruy 



 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top