Camut Jérome

 




Malhorne: Le Trait d'Union des Mondes





     
 Monde, 2010. En Amazonie, l'ethnologue Franklin Adamov fait une découverte étrange : une statue datée de 1510, représentant un européen assis, tenant entre ses mains une épée sur laquelle est gravée un seul mot: Malhorne... Anachronique, surréaliste, impossible !! Et pourtant, cette statue est là, elle existe bel et bien. Et ce n'est pas la seule ! Contacté suite à cette découverte par la Fondation Prométhée, appartenant au richissime Denis Craig, Franklin découvre qu'il existe une seconde statue (copie conforme de la première !), sur un archipel japonais, puis une troisième etc. En tout, 7 statues absolument identiques à travers le monde, semblant sculptées de la même main, mais datées d'époques différentes. C'est au hasard de leur recherches que Franklin et ses camarades (amis ou ennemis ?) rencontreront Julian Stark, interné dans un asile de luxe depuis 10 ans, à qui appartient la propriété Malhorne, en Lousiane. Et l'histoire que leur raconte Stark est incroyable : il est Julian Stark, mais il est aussi Malhorne, Malhorne mort une première fois en 1491, et qui depuis se réincarne indéfiniment dans le corps des hommes à travers le monde, à travers le temps. Car Malhorne est le trait d'union des Mondes, la preuve que la mort, pour certains, n'est pas une fin mais un nouveau départ. Incroyable, certes, mais .... Mais si Malhorne était plus que cela ?

Avec ce roman, premier tome de la quadrilogie Malhorne, Jérôme Camut ne fait pas dans la demi mesure . A la fois thriller, roman de science-fiction, roman historique ou ésotérique, Le Trait d'Union des Mondes amorce une histoire fantastique. Celle de Malhorne, donc, et de ses vies à travers les ages et les continents, celle de ses pouvoirs infinis, de sa sagesse inaccessibles au commun des humains. Une histoire de pouvoir aussi, car un "homme" comme Malhorne est source de convoitise pour les puissants comme Denis Craig, qui met toute sa fortune à lui soutirer, de gré ou de force, le secret de l'immortalité. Car un homme "immortel" ne serait-il pas l'égal d'un dieu ? Parfaitement documenté, ce roman nous fait en outre voyager à travers le temps et les continents avec une précision remarquable. Passionnant !


Parution 2002 Le Serpent à Plumes
Parution 2004 Éditions Bragelonne


 
 
Go to top