Papillon Fabrice

 Fabrice Papillon

 














Bonjour Fabrice Papillon, la première question est un petit rituel sur Plume Libre, pouvez-vous vous présenter ?
    Je suis un homme de 44 ans, blond aux yeux bleus, qui aime beaucoup rire. Mais bon, comme je ne cherche pas l’âme sœur (je l’ai trouvée il y a 20 ans !), je m’arrêterai là ! Sur le fond, je suis un passionné d’histoire (ma formation, avant le journalisme) et de science. Et comme je ne suis pas scientifique de formation – justement – j’aime la science pour ce qu’elle témoigne de notre prodigieuse histoire récente (celle des progrès des techniques et de notre compréhension du monde), mais aussi des excès qu’elle suscite parfois (manipulation du vivant, risque nucléaire...). Comme je suis tout aussi fondu de philo, je me suis toujours passionné pour l’histoire des idées, depuis les hypothèses purement théoriques et parfois prodigieuses de certains philosophes antiques, jusqu’aux démonstrations qui prouvent que la terre est ronde, qu’elle tourne autour du soleil, et un million de connaissances bien plus sophistiquées attestées ces deux derniers siècles. J’ai toujours perçu la philo et la science comme un continuum – et d’ailleurs les plus grands philosophes étaient tous « préscientifiques » si bien que les deux champs étaient souvent parfaitement confondus. Cette grande histoire du progrès humain me fascine, et depuis 20 ans, je m’interroge sur les limites dangereuses que la science tutoie souvent, et je ne recule devant aucun moyen pour en parler !!
(Source : interview Plume Libre octobre 2017)



Le dernier hYver
Le dernier Hyver - Fabrice Papillon 
Go to top