French Tana

L'invité sans visage - Tana French




L'invité sans visage

 








L'invité sans visage - Tana FrenchRésumé Editeur :
Une superbe jeune femme est retrouvée assassinée chez elle, au pied de sa table dressée pour un dîner romantique. L’inspecteur Antoinette Conway, de la brigade criminelle de Dublin, est chargée de l’enquête avec Stephan Moran. Il est son seul allié dans un quotidien fait de mesquineries et d’humiliations – pas facile d’être une femme flic en Irlande.
Tout condamne a priori le nouveau petit ami de la victime, et les autres inspecteurs font pression sur Antoinette pour qu’elle le mette derrière les barreaux, or elle résiste, persuadée que l’affaire n’est pas si évidente que le laissent présager les apparences. C’est alors que le crime prend une tournure bien moins banale…


Dans L’invité sans visage, Tana French reprend ses inspecteurs de La cour des secrets, mais ne vous inquiétez pas, nul besoin d’avoir lu ce dernier pour suivre le nouveau roman de l’auteur.

Une fois de plus, elle nous livre une enquête minutieuse. Tout va nous être détaillé, la moindre phrase d’un interrogatoire est précisée ainsi que toutes les actions des policiers. Cela donne, surtout au début du roman, un rythme assez lent mais pas inintéressant.

Antoinette Conway et son coéquipier Stephan Moran ne sont pas en odeur de sainteté au sein de la brigade criminelle. Leurs collègues sont particulièrement vindicatifs, surtout vis-à-vis d’Antoinette. Heureusement, ils peuvent compter l’un sur l’autre.
L’enquête qui va leur être confiée s’annonce assez banale, si on peut dire. Une femme a été assassinée et tout désigne son petit ami. Une enquête de violence domestique de plus, le genre d’enquête qui leur est systématiquement confiée alors qu’ils rêvent de se confronter à des tueurs plus "singuliers".
De plus, pour celle-ci, leur chef ne trouve rien de mieux que de leur coller un collègue dans les pattes. De quoi leur flinguer le moral…

L’enquête avance peu à peu et suit des pistes inattendues. Bien malin celui qui arrivera à deviner, avant que l’auteur ne le décide, la résolution de ce meurtre.
Les personnages sont complexes et, comme d’habitude avec Tana French, particulièrement fouillés. La dernière partie du roman défile à toute allure, on est tenu en haleine afin de découvrir le fin mot de l’histoire. C’est brillant !
Les dernières pages apportent également un autre regard sur cette brigade criminelle.

Même si je dois avouer que j’ai eu peu de mal à vraiment rentrer dans le roman au départ, la suite m’a totalement conquise.


L'invité sans visage - Parution avril 2017. Editions Calmann-Lévy

 Du même auteur Biographie, chronique, interview

 
 

 

Go to top