Holmqvist Karin Brunk

Colza Mécanique - Karin Brunk Holmqvist




Colza Mécanique

 

 

 



Colza Mécanique - Karin Brunk HolmqvistRésumé éditeur :
Restés célibataires, les deux frères Henning et Albert, 68 et 73 ans, habitent une maisonnette à la lisière d’un village de la campagne suédoise. Leur paisible routine est brisée net lorsque la maison d’à côté est transformée en centre de désintoxication pour femmes. Puis quand, à la suite d’un malentendu, des médias à l’imagination fertile lancent une rumeur incroyable : le champ de colza voisin serait un lieu de débarquement extraterrestre. Jeunes femmes vulnérables d’un côté, journalistes en délire de l’autre… Propulsés au cœur de la révolution villageoise, les deux vieux garçons vont devoir garder la tête froide.


L'avis de Taylor :
Albert et Henning mènent une vie paisible. ils vivent de menus travaux chez le "chatelain" du coin qui les a pris sous son aile. Ils aiment flâner dans le champ de colza voisin.
Mais, un jour, cette belle harmonie est mise à mal par l'ouverture d'un centre pour femmes alcooliques dans leur ancienne maison familiale et pour couronner le tout la rumeur que des extra terrestres ont atterri pas loin se répand dans tout le village.

Comme dans Aphrodite et Vieilles dentelles, K.B. Holmqvist met en scène un duo fraternel. Ces deux papys sont hyper attachants et touchants dans leur naïveté. Ils vivent chichement et sont très heureux ainsi. Mais un peu de piment dans leur existence leur fait le plus grand bien. Les personnages secondaires valent également le détour.

J'ai beaucoup aimé suivre les aventures de ces deux anti héros et de leur village.


L'avis de Montse :
En commençant la lecture de Colza Mécanique, j’avoue avoir beaucoup pensé au roman précédent de Karin Brunk Holmqvist : Aphrodite et vieilles dentelles. Mis à part le fait qu’il s’agit d’une fratrie masculine, de nombreux souvenirs de ma lecture de l’année dernière sont remontés à la surface. Et puis, petit à petit, les sœurs Svensson se sont estompées pour laisser entièrement la place aux protagonistes de cette nouvelle histoire : Henning et Albert.

On découvre leur vie par petits bouts, à coups de souvenirs et d’anecdotes. Passée la première impression, on s’attache énormément à eux, ils sont touchants et très émouvants ; un peu sauvages également et aiment surtout rester dans leur maisonnette à surveiller ce qui se passe dans leur ancienne maison familiale. Rendez-vous compte, elle va être transformée en centre de soins pour femmes alcooliques venant de la ville. Pour Henning et Albert, c’est comme si des extra-terrestres venaient s’installer près de chez eux…

Les quiproquos vont être nombreux et nos deux adorables frères n’ont pas vraiment leur langue dans la poche. En lisant Colza Mécanique, le sourire n’est jamais bien loin pour le lecteur.

Si vous avez lu et apprécié Aphrodite et vieilles dentelles l’année dernière (il vient d'ailleurs de sortir en format poche), alors n’hésitez pas à découvrir Colza Mécanique. Pour les autres, et bien, il est encore temps de découvrir cette auteure suédoise qui apporte beaucoup de fraicheur et de tendresse à ses récits.


L'avis de Delphine :
Impossible quand on a lu et beaucoup aimé Aphrodite et vieilles dentelles de ne pas trouver de similitudes avec ce roman. Une fratrie dans la « fleur de l’âge », une maisonnette un peu isolée et une routine totalement chamboulée par des événements que nos protagonistes n’avaient pas vu venir.
Voilà en gros pour les points communs.

Henning et Albert sont deux frères, vivent dans la plus grande simplicité, ne savent pas vivre l’un sans l’autre, un peu commères et puis surtout pas très à cheval sur l’hygiène, et franchement certains passages sont à la limite du supportable, mais complètement hilarants.

Bon passons sur la propreté, qui nous apporte quand même certaines scènes assez amusantes, revenons à ce qui va bouleverser la vie de nos deux papys.
Le premier, c’est l’installation d’un centre de désintoxication pour femmes, juste en face de chez eux, dans leur maison d’enfance. Déjà rien que ça, c’est tout une histoire, comment faire pour arrêter ce projet et puis … mine de rien, cette promiscuité avec la gente féminine, ça fait peur …

La seconde chose se trouve dans le champ derrière leur maison, on vient d’y découvrir un étrange cercle, un peu comme ces grands cercles censés être provoqués par l’atterrissage de vaisseaux extra-terrestres ou tout autre chose ne provenant pas de la Terre.
Alors entre les femmes du centre d’en face et l’effervescence provoquée par cette découverte, le petit monde de nos deux frangins va partir dans tous les sens.

K.B. Holmqvist a l’art de décrire une vie simple (oui très très simple) où rien n’est vraiment nécessaire sauf la présence d’une personne à laquelle on tient. Elle a l’art de nous raconter des histoires absolument farfelues où un simple regard en coin de la part de ses personnages peut amener un sourire chez les lecteurs, l’art de décrire des situations hilarantes et touchantes et surtout l’art de nous faire aimer ces hommes et ces femmes que nous croisons le temps d’un roman mais qui restent très longtemps dans un coin de nos têtes.

Colza Mécanique - Parution avril 2017. Éditions Mirobole



 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top