Gay Olivier

La main de l'empereur - Olivier Gay



La Main de l'Empereur

 

 

 

Coup de coeur



La main de l'empereur - Olivier GayRésumé éditeur :

Rekk n’a pas eu une enfance facile, et sa vie ne le sera pas non plus. Gladiateur puis soldat dans l’armée impériale, il se fait repérer par l’Empereur dans le bourbier des jungles Koushites. Il deviendra son instrument pour soumettre les barbares, puis son bras armé pour toutes les basses œuvres. Un homme haï, craint, dont la renommée ne cesse de grandir. Mais que se passe-t-il lorsque notre propre légende nous échappe ? Car si Rekk a toujours eu un vrai talent pour survivre, ses proches ne peuvent en dire autant…
 
L'avis de Delphine :
Pour celles et ceux qui ont eu l’honneur, le privilège, la joie… ok, je me calme… De faire la connaissance de Rekk dans Le sang sur la lame, le premier tome de la série Les épées de glace, il était évident de se jeter sur le roman.
Si dans la première série, Rekk n’était pas le seul personnage principal, il faut avouer qu’il a marqué ma mémoire.
Comment un boucher sans cœur et sans regret peut autant marquer nos esprits, simplement parce qu’une fois l’armure laissée au vestiaire, on se rend très vite compte que c’est un écorché vif !

Le roman s’ouvre alors que Rekk n’est pas encore né, c’est vous dire comme on va le suivre du début à la fin, ses jeunes années loin d’être évidentes vu l’endroit où il grandit, ses amis parce que, oui, à une époque, il a eu quelques ami(e)s et surtout ses premiers pas dans l’arène. À partir de ce moment-là, il va devenir celui que tous vont craindre, il va devenir Le Boucher !

Olivier Gay pose un peu son décor, mais pas trop contrairement à beaucoup de romans fantasy, il saupoudre d’une pincée d’ambiance, non allez deux pincées, parce que mine de rien dans certaines scènes, l’ambiance est à couper au couteau ! Pour, à la fin, nous régaler avec des personnages épatants et attachants, des situations touchantes et pleines d’émotions pour ensuite nous plonger dans une jungle hostile qui devient le théâtre de combats presque inhumains.

Depuis le début, je parle de Rekk par-ci, Rekk par-là, mais autour de lui gravite une galerie de personnages secondaires très intéressante, j’ai eu un gros coup de cœur pour Dareen, cette contrebandière trop sûre d’elle et qui cache en fait un cœur immense.
L’empereur Bel … Alors lui, mais lui … Je vous le dis il y a des baffes qui se perdent !! Mais il y en a d’autres qui sont tout aussi énervants qu’intéressants.

Si je devais lui reprocher quelque chose, c’est la fin … NON MAIS HO !! Ce n’est pas possible de laisser le lecteur comme ça, je ne sais pas pourquoi je pensais bêtement que ce roman était un one shot alors imaginez ma tête !!! Vu que la suite n’est pas encore annoncée, il ne me reste plus qu’à relire les deux premiers tomes, histoire de continuer un peu l’aventure avec Rekk !


L'avis de Taylor :
Je n’ai pas lu la série des Epées de glace où apparaissait déjà le personnage de Rekk, bien que le premier tome soit dans ma PAL depuis un moment (c’est une autre histoire…).
C’est donc avec plaisir et curiosité que j’ai découvert les débuts de ce personnage si particulier.

Son enfance a été jalonnée de coups durs et de pertes lourdes mais il est devenu un champion, un combattant hors pair. Il s’attire ainsi les bonnes grâces de l’empereur qui voit en lui l’homme pouvant mener ses troupes au combat face aux redoutables Koushites.
C’est alors que va se créer la légende du Boucher, nom qui inspire tour à tour crainte ou respect.

J’ai tout simplement dévoré ce roman, le style est fluide et les personnages et leurs caractères sont travaillés avec subtilité : les gentils ont beaucoup de défauts et les méchants sont retors et malveillants à souhait.
L’action est menée sans temps mort : combats, stratégies, manipulation, complots, vous ne vous ennuierez pas une seule minute. Les descriptions des lieux et des champs de bataille sont très réalistes.

Mon seul regret est que le livre se lit très vite tant on a envie de connaître la suite à chaque fin de chapitre. Je ne dirais qu’une seule chose à l’auteur : on ne laisse pas le lecteur dans cet état quand on finit un livre, c’est inhumain ! ! ! !
Je n’attends plus qu’une chose c’est que le deuxième tome sorte rapidement.
La main de l'empereur - Parution novembre 2016 - Éditions Bragelonne
 

 

 

Go to top